Zoom sur Magalie Bodzen - 7 magazine

Magalie Bodzen

«J’ai toujours voulu me dépasser»

Conseillère financière, membre de la Jeune Chambre Economique de Saint-Denis, militante pour le droit des femmes… A tout juste 30 ans, Magalie Bodzen cumule les casquettes, toutes plus différentes les unes des autres. Rencontre avec une jeune femme hyper active, pour qui l’ambition et le dépassement de soi, sont les moteurs d’une vie.

«La JCE permet à chacun d’oser prendre des responsabilités»

Magalie Bodzen Vice présidente convivialité et communication, au sein de la Jeune Chambre Economique de Saint-Denis, Magalie Bodzen s’investit à 100% dans cette association déclarée d’utilité publique. «J’ai découvert la JCE en janvier 2008, raconte t-elle. J’ai eu un rôle d’observation pendant plus de 6 mois, puis on m’a proposé de faire partie intégrante du bureau. J’ai donc été intronisée… » Pas la peine de la questionner sur cette intronisation, terme si mystérieux. «Je ne peux rien dire, ça fait partie du jeu. J’aime laisser planer le doute sur cette cérémonie». Aujourd’hui, son rôle consiste à gérer les relations presse et organiser des manifestations, des soirées… «C’est vraiment très intéressant, je fais des choses que mon travail ne me permettrait pas de faire. L’objectif est d’amener les gens à prendre des responsabilités. Chacun doit pouvoir grandir, tant dans son environnement professionnel, que personnel». Côté professionnel, la jeune femme conseillère financière évolue dans un univers majoritairement masculin. «Nous sommes très peu de femmes et je suis l’une des plus jeunes. C’est peut-être cela qui me pousse à me surpasser et à toujours vouloir faire plus, faire mieux. Mais attention pas mieux que les autres, mais mieux pour elle même se justifie t-elle. De toute façons, je ne supporterai pas d’être entourée de femmes. Parler maquillage, vêtements, au bout d’un moment, je suis lassée». Elle prépare actuellement un concours interne qui lui permettra d’être reconnue comme experte en protection social. Un nouvel échelon franchi, qui lui permettra de s’affirmer encore et toujours plus dans cet univers masculin.

«Présidente… pourquoi pas!»

Magalie Bodzen Inscrite au semi raid cette année, elle n’a pu y participer faute d’une blessure. «Je ne pourrais pas le faire en 2010 mais par contre, 2011 sera mon année! J’aime cette notion de dépassement de soi, l’ambiance de compétiteurs qui se donnent à fond. Je ne veux pas forcément gagner, mais juste pouvoir me dire que je suis allée jusqu’au bout».
Célibataire et sans enfant, la jeune femme avoue qu’il est plus facile pour elle de se consacrer pleinement à ses projets. «J’espère tout de même comme toutes femmes avoir des enfants bien sûr et marier un jour. Mais ce sera sûrement dans un avenir très lointain!» (rires)
Dans quelques mois, un nouveau bureau à la JCE sera élu. La jeune femme espère bien évidement être de la partie. Et quand on lui demande si elle pense à briguer le poste de présidente… «Pourquoi pas un jour… A la JCE, tout est possible!»

Digne représentante du droit des femmes…

Pas toujours féminine, c’est elle qui le dit, ni même totalement féministe, Magalie Bodzen s’investit malgré tout beaucoup pour le droit des femmes. «Je mets toujours en avant la femme. Je fais partie de réseaux féminins, je participe aux manifestations… Je pense que même si aujourd’hui, on a beaucoup avancé, nous avons encore beaucoup à prouver. Les femmes doivent être conscientes qu’elles peuvent aller plus loin encore, monter toujours plus haut».

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires sur cet article. URL de TrackBack

Laisser un commentaire

Thèmes WordPress - WordPress tuto